Pourquoi devenir développeur web ?

Pourquoi devenir développeur web ?

27 février 2019 0 Par Miss Dev

Les métiers du numérique ne cessant de se développer, la demande est plus forte que l’offre. Pour pallier cette carence en compétences, des formations sont apparu. Cela vous donne beaucoup de choix de métiers possibles dans ce secteur d’activité.

Ici, je vais surtout vous parler de ce que je connais, c’est-à-dire le développement web. Cependant, sachez qu’il existe énormément de métiers lié au développement. D’après les idées reçut, le développeur doit être bon en maths. Cela n’est pas toujours vrai. Je vous conseillerais de tester avant de vous faire une opinion. Par contre, ce qu’il faut, c’est que cela vous plaise et que vous soyez motivé et curieux. Cet article est un moyen de vous y encourager. Je vais vous donner des arguments permettant de vous intéresser au métier de développeur web.

1 - Votre passion

Avant de commencer à parler rémunération, je préfère vous parler de passion. Car, avant de parler rémunération et débouché, il faut avant tout que cela vous plaise. Parler de passion est un peu fort lorsque l’on commence parce que l’on n’a pas encore tous les outils en main pour nous spécialiser dans un langage/domaine plutôt qu’un autre. Fort heureusement, il existe des tutoriels un peu partout sur Internet permettant d’apprendre les bases de tous les langages existants. Je conseille d’ailleurs les langages HTML et CSS pour débuter car ils sont faciles à prendre en main, tout en excluant la création d’algorithmes plus ou moins complexe que l’on peut trouver en JavaScript et PHP par exemple.

Il n’y a donc pas de secret, pour trouver ce qui vous passionne il faut que vous fassiez des tests. Penser que toute votre vie vous ferez ce métier (réorientation mise à part). Certes, les langages diffères les uns des autres, mais le principe reste le même sur quasi tous les langages. Mais ne vous en faites pas, vous saurez assez vite où vous positionner si vous vous posez les bonnes questions.

Personnellement, au début, j’avais énormément de choses à apprendre car je débutais. J’aimais tout ce que j’apprenais. Je suivais des tutoriels, des cours en présentiel et des stages qui me donnaient des projets plus ou moins concrets à réaliser. Ces projets étaient tous intéressants à mes débuts, mais en sortant de ma formation, j’ai travaillé sur des missions qui me plaisais moins. Mon message ici est que, certes, le métier de développeur est super, mais les missions sur lesquelles on travaille doivent être encore plus intéressants. Cela va nous donner envie d’apprendre et la qualité de notre travail se fera ressentir.

2 - Vos capacités

Bien sûr, le développement est un savoir-faire que l’on peut apprendre. Mais nous avons tous des préférences et des affinités différentes. Il existe tellement de langages et de domaines. Vous pouvez vous spécialiser dans la création de sites Internet ou d’applications mobiles par exemple.

Certaines personnes aiment plus créer l’apparence d’un site et d’autres préfèrent créer des algorithmes plus complexes. Certains préfèrent utiliser des assistances de création de site Web plutôt que de coder tout de A à Z. Vous avez certainement déjà entendu parler de WorPress, l’un des CMS les plus connus. Désirez-vous avoir un contrôle total sur ce que vous faites ou déléguer à un CMS une partie du travail ?

Le but est de savoir où vous vous situez et dans quelle direction vous voulez progresser pour pouvoir cibler vos objectifs et trouver une motivation autre que les débouchés et la rémunération.

3 - Votre liberté

Hormis le choix des langages, vous pourrez aussi choisir votre style de vie. En effet, vous pouvez choisir dans quel secteur d’activité travailler. Il en existe des centaines comme l’e commerce, la banque, la télécommunication etc.

Vous pouvez aussi choisir votre mode de travail. En entreprise, dans une start-up, en télétravail (pour des sociétés étrangères…), en tant qu’entrepreneur (en micro-entrepreneur par exemple), faire du portage salarial. Là aussi, le choix est grand et il faut peser le pour et le contre. Pourquoi ne pas travailler à l’étranger ?

Si vous avez des amis développeur, pourquoi ne pas travailleriez-vous pas ensemble ? Tout est possible. Le choix vous appartient !

4 - Apprennez à votre rythme (ou pas...)

Comme je l’ai mentionné dans la partie 1, il est possible d’apprendre le développement en autodidacte. Cela ne convient pas forcément à tout le monde car il est nécessaire d’avoir de l’organisation et de la motivation. Sachez cependant que cela est possible grâce aux très nombreux tutoriels trouvables sur le Web.

Le besoin en développeur dans le monde actuel étant urgent, il existe également des études courtes et spécifiques. J’ai moi-même réalisé une formation de développeur web et mobile de 9 mois (réduite à 6 mois maintenant) dans le Pas-de-Calais.

Certaines sociétés proposent de courtes formations, certes intensif, mais pouvant permettre d’obtenir un très bon job derrière. Je vous ai mis un exemple d’offre que je reçois régulièrement de pôle emploi. Ici, j’ai ciblé les Hauts-de-France, mais suivant la région que vous choisissez, la quantité d’offres est évidemment changeante. Je vous conseille de cibler au moins 3 grandes villes ou régions pour vous faire une idée des offres.

Il existe même des écoles qui forment en alternance. C’est pratique si vous voulez être payés en même temps que votre apprentissage, ce qui n’est pas toujours le cas suivant les formations. Donc renseignez vous bien avant de choisir !

Offre récurrente envoyée par pôle emploi dans le cadre d'une formation de développeur .NET de courte durée.
Offre récurrente envoyée par pôle emploi dans le cadre d'une formation courte durée.

5 - Vous adapter, vous améliorer

Le métier de développeur étant un métier en perpétuelle évolution, vous ne ferez jamais la même chose (sauf si vous le décidez…). Vous continuerez de vous former quoi que vous fassiez.

Les évolutions possibles sont nombreuses. Vous pouvez décider de changer de langage(s) quand bon vous semble (bien sûr, avec les opportunités que cela offre). Cela vous évitera l’ennui et boostera vos compétences.

Vous pouvez changer également de secteur d’activité (jeux vidéo, e-commerce, mobile, application web…) et gagner en grade au fil des années.

6 - Votre tranquillité

Ce métier étant encore jeune, il a encore de belles années devant lui. Il n’est pas près de disparaître. D’ailleurs, les débouchés le montrent. D’après certaines études, 110 000 emplois pourraient être créés entre 2012 et 2022 dans les métiers de l’informatique et des télécommunications (je vous conseille de lire la page 5 notamment).

7 - Votre rémunération possible

Le salaire brut mensuel d’un débutant peut s’estimer à 2000 € minimum. Cela peut rapidement augmenter pour atteindre 6000 € voir plus en fin de carrière.

En tant qu’indépendant, le salaire peut même être supérieur, mais les contraintes également.

8 - Pour terminer

Le métier de développeur (en Web notamment) est-il juste un phénomène de mode ? Les médias en parlent beaucoup en ce moment car il est très demandé. Mais non, ce n’est pas juste temporaire. Ce métier est voué à continuer sa croissance et à évolué vers de nouveaux métiers, alors ne ratez pas le train en marche.